Les nouveautés sur le site

Bienvenue sur le site renové du Club Canin du Fumelois et bonne navigation pour découvrir l’ensemble des informations que nous vous proposons. Nous vous invitons à venir nous voir sur place et apprécier l’ensemble des activités que nous menons pour vous aider à faire de votre animal un véritable compagnon à quatre pattes heureux de vivre et de travailler en parfaite harmonie sous la conduite et à la satisfaction d’un maître attentif et bienveillant tout en restant rigoureux.

l'actualité du moment nouveau.gif

puce_V.gif les horaires des cours en  semaine donnés par Michèle :  Voir page Le Club/horaires ou  9795.gif

puce_V.gif le petit règlement 2018 d'Agility, illustré en images sympathiques . Voir page Agility ou  9795.gif

puce_V.gif faut-il donner des friandises à son chien?. Voir plus bas sur cette page, rubrique Conseils et recommandations/ à propos de l'alimentation

Nouvelles de la SCC et de la CUN CBG

La CUN-CBG publie un bulletin d'information "CONTACT" qui rapporte notamment les résultats des grands concours nationaux. Pour  découvrir le numéro du 2ème trimestre 2018 . 9795.gif . Le bulletin du 3ème trimestre n'est toujours pas disponible

Conseils et recommandations

Dans ce chapitre, le Club Canin du Fumelois propose des sujets d’intérêt général concernant la vie du chien et des recommandations pratiques à l’usage des maîtres pour les aider à prévenir ou à surmonter quelques difficultés pouvant affecter leur animal préféré.

puce.gif A propos de la santé

     puce_V.gif Comment bien protéger son chien de la chaleur ?


 

Les chiens craignent le coup de chaleur en été, au même titre que les enfants par exemple. Quelques conseils pour les protéger et les premiers gestes en cas d’urgence.

Quand les chiens craignent-ils le coup de chaleur ?
Plus que le soleil, c’est la chaleur qui est dangereuse pour votre chien. Le chien a la particularité de ne pas transpirer, à l’exception de quelques endroits au niveau des coussinets, sous les pattes.
N’ayant pas les glandes sudoripares qui contribuent à notre régulation thermique, c’est en haletant que votre chien évacue la température de son corps. Il produit ainsi une forte ventilation et régule sa température.
Quand il tire la langue, c’est que tout fonctionne bien !
Lorsque la température extérieure dépasse 35°, le halètement ne suffit plus et le chien risque le coup de chaleur.

Que faire dans des conditions de chaleur élevée ?
Ces mesures de précaution doivent être observées bien entendu en cas de forte chaleur, mais à titre de prévention avant que la chaleur ne devienne trop importante :
      - votre chien doit rester à l’ombre le plus souvent possible avec une gamelle remplie d’eau fraîche à disposition ;
      - mouillez-le régulièrement à l’aide d’un linge ou donnez-lui un bain frais ;
      - promenez-le et jouez avec lui aux heures les plus fraîches de la journée (le matin et le soir) ;
      - donnez-lui à boire tous les quarts d’heure en promenade ;
      - ne le laissez jamais seul dans une voiture : à l’intérieur, la température peut être de 20° plus élevée que dehors, même si vous êtes garé à l’ombre et même si vous      laissez une vitre entre-ouverte ;
      - ne muselez pas votre chien car vous l’empêcheriez d’haleter, ce qui est pour lui la seule façon de se protéger de la chaleur. En effet, souvenez-vous, il ne transpire pas.

Quels sont les signes reconnaissables d’un coup de chaleur ?
Avant que le chien ne soit atteint par le « coup de chaleur », il présente des signes de lutte contre la chaleur, qui doivent déjà vous alerter : halètements de plus en plus forts, abattement général…
Les signes suivants sont ceux qui apparaissent lorsque votre chien est atteint par le « coup de chaleur » :
     - votre chien bave, ce qui accélère sa déshydratation, il s’essouffle vite, a l’air inquiet et fatigué ;
     - son rythme cardiaque s’élève ;
     - ses extrémités sont chaudes, sa langue est enflée ;
     - ses muqueuses passent du rouge sombre au bleu ;
     - ses yeux sont injectés de sang ;
     - des convulsions peuvent apparaître.

Traitement du coup de chaleur
Dès l’apparition de ces signes il faut très vite faire chuter la température du chien sous peine de la mettre dans une situation critique.
     - en le mouillant totalement ;
     - en le rentrant dans un endroit frais et aéré ;
     - en appliquant sur sa tête une bouillotte d'eau glacée ou des glaçons ;
     - en le faisant boire de petites quantités d’eau fraîche ;
     - prenez sa température pour donner cette indication à votre vétérinaire ;
     - ne tentez pas de le faire manger.

En parallèle de vos efforts pour améliorer la situation de votre chien, de toute façon, contactez votre  vétérinaire ou le plus proche si vous êtes en vacances, car un coup de chaleur peut parfois être mortel.

 puce_V.gif  Du nouveau pour la vaccination antirabique

Changement de réglementation pour la vaccination antirabique dont la limite de validité à 1 an est annulée depuis le 28/06/2018 pour 2 types de vaccins désormais homologués en France avec une durée de validité de 3 ans. Les 2 vaccins concernés (à ce jour) sont : le Versiguard® Rabies et Versican® Plus L4R pour lesquels la durée de la validité de la primo-vaccination ainsi que l'intervalle entre les rappels ultérieurs est de 3 ans maximum. Pour la majorité des vaccins actuellement disponibles sur le marché français l'intervalle reste fixé à 1 an maximum (jour pour jour)...

puce.gif A propos de l'alimentation

       puce_V.gif  Quels sont les aliments dangereux pour le chien ?


Certains aliments, fréquents dans nos cuisines, ne conviennent pas à nos chiens de compagnie lorsqu’ils sont ingérés régulièrement ou en abondance. Les risques d’intoxication sont réels et vous devez réagir vite.

Le chocolat
Le cacao contient de la théobromine (molécules présentes dans le chocolat) très toxique pour votre chien car 150 grammes de chocolat noir peuvent suffire à tuer un chien de 10 kilos.
Les symptômes commencent par des vomissements, des convulsions, des diarrhées et évoluent en troubles cardiaques.

Le lait
Le lait et les produits laitiers, souvent mal digérés par les chiens (nos compagnons ne possèdent pas l’enzyme qui permet d’assimiler le lactose)  peuvent provoquer des problèmes intestinaux tels que des vomissements et des diarrhées.

Les fromages gras, l’avocat, les viandes grasses
Trop riche en lipides, Ils peuvent entraîner l’inflammation du pancréas.

Le foie
Le foie consommé régulièrement sous forme crue ou mi-cuit peut causer une intoxication à la vitamine A. Les symptômes sont : la constipation, la perte de poids, la déformation des os.

Le thon
Les grandes quantités de sel contenues dans le thon en boîte peuvent provoquer une dégradation des reins et des troubles cardiaques.

L'ail et les oignons
Ils endommagent les globules rouges du chien et peuvent provoquer des vomissements et de la tachycardie.

Les raisins
Ils peuvent provoquer des troubles intestinaux et endommager les reins.

Les noix de macadamia
A cause d’une toxine qu’elles contiennent, elles peuvent causer vomissements, diarrhées, difficultés respiratoires et convulsions.

La pomme de terre crue
Elle est dangereuse pour l'appareil urinaire du chien alors qu’elle est très intéressante une fois cuite.

Les champignons
Les champignons contiennent des toxines qui peuvent entraîner des convulsions parfois graves.

L’excès de sucre
Il peut conduire à de l’obésité, du diabète et des problèmes dentaires.

La caféine
Elle provoque des palpitations, voire des crises cardiaques.

L'alcool
Il provoque des vomissements et des problèmes cardiaques et nerveux s’il est absorbé en trop grande quantité.

Que faire si votre chien a ingéré un aliment dangereux ?
Tout d’abord, il vaut mieux anticiper en enfermant les aliments dangereux ou en les entreposant hors de portée de votre chien.
Si vous constatez que votre chien a mangé des aliments dangereux ou qu’il donne des signes de troubles digestifs (Vomissements, diarrhées, symptômes) ou de comportement (démarche mal assurée, prostration…) vous devez appeler au plus vite votre vétérinaire.
Si vous pouvez lui nommer le produit suspect, il pourra vous indiquer les premières mesures d’urgence à prendre, en fonction de la race et de l’âge du chien.
Sinon, il vous recommandera sans doute de lui amener votre chien pour l’examiner et peut-être pratiquer des analyses.
Il faut faire vite car certaines toxines contenues dans les aliments dangereux, évoluent vite dans l’organisme.
Si votre vétérinaire n’est pas disponible, n’hésitez pas de contacter le centre antipoison vétérinaire le plus proche de chez vous.

       puce_V.gif   Faut-il donner des friandises à son chien ?

friandises.jpg

Donner une friandise à votre chien, quel que soit votre objectif ou motivation est un acte que vous devez décider et maîtriser. En effet, une friandise est un aliment qui vient souvent s’ajouter à sa ration quotidienne.

La friandise récompense

L’habitude des friandises est souvent liée à léducation du chien. C’est, grâce à sa fonction de récompense, une incitation à réaliser les exercices demandés, et à obéir.

Mais il y a des règles à observer pour que cette récompense ne se transforme pas en problème, pour votre chien comme pour vous.

Décider et maîtriser sont les gages du succès

  • Vous ne devez jamais laisser votre chien venir réclamer sa récompense. Que cela soit à la fin du repas ou après un acte réussi, c’est vous qui décidez, où, quoi et quand donner. En respectant cette règle de bon sens, non seulement vous montrez immédiatement qui est le maître mais vous ne rentrez pas dans un rapport de force dont votre chien, comme vous-même, sortiriez perdants ;
  • Une friandise à la fois. Pour être efficace, inutile  de donner le paquet d’un seul coup. Votre chien appréciera au contraire une prochaine récompense plus tard ;
  • Ne créez pas une habitude systématique. Vous pouvez récompenser votre animal autrement que par la nourriture : les caresses, le jeu, la promenade sont des moyens que votre chien apprécie aussi ;
  • Sachez dire non et dire « c’est fini ! » ;
  • En matière d’éducation, dès que votre chien aura compris vos demandes verbales, espacez les récompenses en friandises jusqu’à quasiment les supprimer, mais n’oubliez jamais de le féliciter ;
  • Apprenez à ce que votre chien fasse clairement la différence entre le biscuit de votre enfant et sa friandise. Pour cela, ne lui donnez jamais celui de votre enfant même s’il est tombé par terre ;
  • Si c’est votre enfant qui donne la friandise, faites en sorte que votre chien le respecte, notamment en prenant doucement sa récompense. Et apprenez à votre enfant à accompagner la friandise des mêmes mots que vous utilisez vous-même.

La friandise alimentation

N’oubliez pas qu’une friandise est en soit de la nourriture, et qu’en excès, elle peut être préjudiciable à votre animal. Surtout si ces friandises ne sont pas « light » et que vous n’en tenez pas compte dans le calcul de ses rations quotidiennes.

Chaque chien doit être nourri précisément en fonction de son âge, de son sexe, de son type d’activité, de son statut sexuel (stérilisé ou non), et de ses antécédents médicaux.

S’il vous est conseillé de donner 200 grammes de croquettes par exemple par jour à votre chien, comprenez que lui donner en plus une friandise de 20 grammes, cela représente déjà 10% de plus que ce qu’il lui faut pour couvrir ses besoins.

Alors imaginez avec 2 friandises par jour et tous les jours ! N’abusez pas et réduisez en conséquence ses rations de croquettes.

       puce_V.gif   Comment confectionner une friandise maison pour son chien ?

friandises

Cette recette facile à faire permet de fabriquer des friandises naturelles (sans additif), à faible coût, et sûrement appréciées par votre chien sans effet néfaste pour sa santé du moment qu’elles sont consommées avec modération, ce qui va de soi, s’agissant de friandises.
Pour réaliser ces friandises à base de foie séché, n’importe quel foie fera l’affaire (la recette peut être également pratiquée avec du coeur).

friandises

Tel quel, vous allez le faire mijoter vingt minutes environ dans de l’eau frémissante, agrémentée (optionnel mais bien) de légumes ( branche de céleri), de quelques gousses d’ail (en chemise), d’herbettes du jardin (persil), de bouillon de viande ou légumes.
Le bouillon qui en résulte, une fois réduit, peut être ajouté à vos croquettes (si votre chien le supporte).

friandises

Pendant la cuisson, il va se dégager un léger fumet, généralement apprécié par les carnivores, nettement moins par les humains : mettez la hotte en marche, par précaution.

friandises

Une fois la cuisson du foie terminée, l’égoutter soigneusement d’abord, puis le sécher avec du Sopalin.

friandises

PUne fois bien séché, le débiter en menus morceaux.

friandises

A ce stade, le foie est cuit mais conserve son humidité et donc dépérit rapidement sans réfrigération.

Donc, on le met au four pas très chaud (80-100 degrés Celsius) et on le laisse pendant 2 bonnes heures. 

Et voilà ce qu’on obtient…:

Des petits carrés secs, qui ne salissent pas les doigts mais qui plaisent énormément aux chiens et sont dépourvus du sucre, conservateurs aux noms cauchemardesques, colorants et autres exhausteurs de goût des friandises industrielles  

puce.gif A propos de l’éducation

      puce_V.gif  Quel harnais anti-traction choisir ?

Il s’agit d’un harnais d'éducation qui empêche le chien ou le chiot de tirer sur sa laisse, facilite l'éducation et permet de garder le contrôle de l'animal.
Voici deux produits équivalents : le harnais Halti et le harnais Easy walk, recommandés dans l'apprentissage par la méthode naturelle car ils ne brutalisent pas le chien. Ils sont conçus pour le gêner s'il tire.
Plusieurs sites marchands les commercialisent, le prix varie en fonction de la taille du chien mais doit rester inférieur à 15/20€.

harnais easy walk1.jpg

harnais easy walk2.jpg

    puce_V.gif  Faut-il utiliser un collier de dressage ?

Un collier de dressage est traumatisant pour le chien si celui-ci n'est pas utilisé correctement. La méthode douce est préférable.  On peut apprendre au chien à faire des choses sans se servir de moyens agressifs.
Si le chien ne veut pas obéir à l'ordre donné, il faut trouver un moyen de lui donner envie : par le jeu , la récompense. 

Le Club Canin du Fumelois, soucieux du BIEN ETRE ANIMAL,  privilégie dans la mesure du possible la méthode naturelle dans toutes les disciplines pratiquées.

Qu'est-ce que le Bien Etre Animal? nouveau.gif

L'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) donne une définition du bien-être animal qui fait aujourd’hui référence dans le domaine :

1. Ne pas souffrir de faim et de soif – grâce au libre accès à de l’eau fraîche et à un régime alimentaire apte à entretenir pleine santé et vigueur.

2. Ne pas souffrir de contrainte physique – grâce à un environnement approprié, comportant des abris et des zones de repos confortables.

3. Être indemne de douleurs, de blessures et de maladies – grâce à la prévention ou au diagnostic et au traitement rapide.

4. Avoir la liberté d’exprimer des comportements normaux – grâce à un espace et à des équipements adéquats, et au contact avec des animaux de la même espèce.

5. Être protégé de la peur et de la détresse – Grâce à des conditions d’élevage et à un traitement évitant la souffrance mentale.

En 1999, grâce à une nouvelle loi de protection animale, le code civil français précise que les animaux, tout en demeurant des biens, ne sont plus assimilés à des choses. En 2015, la code civil est à nouveau modifié pour qualifier les chiens comme des êtres doués de sensibilité.

puce.gif  A propos de la réglementation

 puce_V.gif  Le chien et la loi

Depuis le XVIIIème siècle, l'Etat s'est soucié de la protection animale et a légiféré a plusieurs reprises. Pour en savoir plus sur les dispositions les plus récentes,toujours utiles à connaître, 9795.gif

  puce_V.gif Vente des animaux de compagnie 

Vente animaux de compagnie


 

Les activités d’élevage à titre de loisir ou professionnel sont soumises à des droits et des devoirs. Ils visent à préserver la santé et le bien-être animal, le respect des règles de sécurité et de protection de l’environnement et à lutter contre le trafic animalier.

POUR QUI
Est considérée comme éleveur, toute personne vendant au moins un chien ou un chat issu d’une femelle reproductrice lui appartenant.
Au 1er janvier 2016, la réglementation a évolué pour les particuliers éleveurs, ils doivent obtenir un numéro SIREN pour la commercialisation d’un animal dès le premier animal vendu.
Dérogation et exception :
Les éleveurs commercialisant une seule portée par an et par foyer fiscal d’animaux de race inscrits aux livres généalogiques, peuvent bénéficier d’une dérogation.
Les particuliers cédant gratuitement des animaux issus de portées, ou revendant un animal qu’ils ont acheté ne sont pas soumis à l’obligation d’obtenir un numéro de SIREN ou une dérogation
.

COMMENT
Pour commercialiser des animaux de compagnie, il est nécessaire :

d’obtenir un numéro de SIREN auprès de la chambre d’agriculture de votre département,
pour vendre plus d’une portée de chiens et chats par an ou d’autres animaux de compagnie, qu’au moins une personne entretenant les animaux, possède les compétences appropriées : une certification professionnelle, ou un certificat de capacité obtenu avant le 1e janvier 2016, ou connaissance délivré par une DRAAF,
pour vendre plus d’une portée de chiens et chats par an ou d’autres animaux de compagnie, de remplir une déclaration d’activité en lien avec des animaux de compagnie et l’adresser aux services de la Préfecture de votre département,
d’utiliser des installations conformes aux règles sanitaires et de protection animale.
Les structures hébergeant plus de 9 chiens de plus de 4 mois sont soumises à la réglementation relative aux Installations Classées.

Pour les chiens, conformément à la réglementation relative aux Installations Classées, il est obligatoire :
de déclarer la structure si elle héberge plus de neuf chiens de plus de quatre mois,
d’obtenir une autorisation d’exploiter si la structure héberge plus de 50 chiens de plus de 4 mois.

L’annonce de vente d’un animal de compagnie doit comporter :
Le numéro SIREN ou le numéro de portée pour les éleveurs commercialisant une seule portée par an et par foyer fiscal d’animaux de race inscrits aux livres généalogiques. Cette mention est exigée pour toute vente sous peine d’une amende. Un oubli est passible de 750 € d’amende, un vendeur qui ne dispose pas de n° de SIREN risque 7 500 € d’amende,
le numéro d’identification des animaux vendus ou de leur mère,
le nombre d’animaux de la portée et leur l’âge,
la mention « de race » si les animaux sont inscrits à un livre généalogique,
la mention « n’appartient pas à une race » si les animaux ne sont pas inscrits à un livre généalogique.

Lors d’une vente : l’éleveur doit fournir :
Une attestation de cession
Un document d’information sur les caractéristiques et les besoins de l’animal.
Un certificat vétérinaire attestant du bon état sanitaire de l’animal.
Le document d’identification de l’animal.

Enfin, la vente d’un animal ne peut être réalisée que si l’animal est âgé de plus de huit semaines.

A noter : Tous les bénéfices des ventes (dès le premier animal vendu) sont soumis à l’impôt sur le revenu au titre des bénéfices non commerciaux et doivent donc être déclarés.
 



Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne